Vous êtes ici
Danny champion du monde
Parution : 
12/05/2010
198 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234062283
Prix: 
19.00 €

Danny champion du monde

Danny n’oubliera pas l’année de ses neuf ans.
Il n’a ni mère ni frère ni soeur mais un père qui les remplace tous. William sourit avec les yeux plutôt qu’avec la bouche, la preuve qu’il n’est pas loin d’être l’homme le plus merveilleux que la Terre ait jamais porté.
L’existence de Danny et William est un jeu, une fantaisie qu’anime chaque jour sans temps mort ce père héroïque. Dans leur roulotte de gitans que jouxtent la station-service et le pré, Danny sirote les chocolats chauds du soir et écoute les histoires de William, surtout celle du Grand Gentil Géant, qui conditionne minutieusement la poudre des rêves distillés aux enfants endormis.
À neuf ans, Danny sait moins poser une division ou conjuguer un verbe que conduire une Austin Baby. Il répare les moteurs, fabrique des montgolfières et des cerfs-volants. Mais ça, ses copains ne le savent pas, car Danny n’aime rien tant que passer tout son temps libre seul avec son père.
Il l’ignore encore, mais il s’apprête à partager avec lui un secret que peu de garçons sauraient porter.
Le bois du riche Hazell est le lieu d’obscures activités nocturnes. Découvrant une nuit que son père se livre avec frénésie au braconnage, Danny va vouloir à tout prix être initié. Il retiendra les leçons et les techniques de la capture des bêtes sauvages en terre prohibée, et mettra au point une ruse inédite qui fera de lui le champion du monde en la matière. La mission « Belle au bois dormant » va offrir l’occasion à Danny et à son père, soutenus par le médecin du village, le gendarme et même l’épouse du pasteur, de faire voler en éclats le rendez-vous mondain – une partie annuelle de chasse au faisan – orchestré par l’odieux Mr Hazell. Et de faire toujours de leur quotidien une succession ininterrompue de bonheurs.


Roald Dahl, l’auteur préféré de beaucoup d’enfants parce que profondément proche d’eux, déclarait : « Si vous voulez vous souvenir de ce que c’est que de vivre dans un monde d’enfant, vous devez vous baisser sur vos mains et vos genoux, et vivre ainsi durant une semaine. Vous vous rendrez compte que vous devez regarder ces géants autour de vous qui vous disent toujours
ce qu’il faut ou ce qu’il ne faut pas faire. » Avec Danny champion du monde, initialement publié en 1975, il pose un regard empreint d’une immense tendresse sur la relation si singulière qui lie un père à son enfant.