Vous êtes ici
Henri ou Henry, le roman de mon père
Collection : 
Parution : 
31/05/2006
620 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234056817
Prix: 
18.25 €

Henri ou Henry, le roman de mon père

Oui, la vie dHenri Decoin valait bien un roman. Et elle valait bien un roman de son fils. On na pas retenu de Decoin père quil avait été dans sa jeunesse, recordman de France de natation et sélectionné pour les Jeux olympiques de 1912. On ne se souvient plus de lui comme ayant fait partie de lescadrille de Guynemer durant la Première Guerre mondiale. Cest pourtant durant la Grande Guerre quHenri Decoin se met à écrire des nouvelles. Démobilisé, il se lance dans une carrière de journaliste sportif puis dans le cinéma et cest avec sa deuxième femme, Danielle Darrieux quil a épousée en 1935 quil commence à connaître le vrai succès.
Le couple ayant signé un contrat avec Universal (elle comme actrice, lui comme superviseur ), ils partent tous deux aux Etats-Unis fin 1937. Parce que cela fait plus américain, Henri fait place à « Henry ». De retour en France, ses films jusque-là plutôt légers deviennent plus noirs, plus profonds, des films qui pour certains deviendront de vrais chef-duvres du patrimoine cinématographique français : La Vérité sur bébé Donge (1952), Razzia sur la Schnouf (1955)…
De la vie de ce père au destin exceptionnel, Didier Decoin a fait un roman où tout est vrai. Un livre irrésistible, drôle, sensible. Un livre dans lequel transparaît léblouissante personnalité dHenri Decoin et le formidable amour que lui voue son fils.

At the age of eight, to help his family who live in a garret of the Saint-Gervais district, Henri Decoin leaves school and becomes a delivery boy. Forty years later, in September 1937, he arrives in Hollywood on 21-year-old Danielle Darrieux’s arm. In the interval, he has been a furrier apprentice, a water-polo national champion, and a sport journalist. In 1917, decorated with the Croix de guerre and a member of the Légion d’honneur for his conduct as an officer during the war, he publishes his first, autobiographical novel Jeph, le roman d’un As, followed ten years later with Flambeau dans la nuit. It is thanks to traveling shows that teenager Decoin discovered the magic of cinema. From 1933 to 1964 he completes around forty films, working with the greatest actors, from Danielle Darrieux to Jean Gabin and Jean Marais. It is this exceptional life-story that his son, Didier, recounts in this book. How Henri became Henry, the director of Premier rendez-vous (First Affair) and La vérité sur Bébé Donge (The Truth about Bébé Donge) amongst other great hits of the cinema. This is an affecting and sensitive portrayal of a remarkable man by an equally remarkable novelist.

Didier Decoin was born in 1945 in Boulogne Billancourt. Awarded the Goncourt Prize for John L’enfer (Seuil, 1977), he is the author of twenty works amongst which Jésus, le Dieu qui riait published at Stock in 1999.