Vous êtes ici
Le musée imaginaire d'Hannah Arendt
Collection : 
Parution : 
26/10/2011
336 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234071032
Prix: 
21.85 €

Le musée imaginaire d'Hannah Arendt

Si l’oeuvre d’Hannah Arendt a été beaucoup travaillée, et dans beaucoup de directions, on ne s’est pas jusqu’ici intéressé à la place qu’occupe dans ses livres et dans sa vie la réflexion sur les grandes créations esthétiques. Or la musique, mais surtout la peinture et le roman, ont joué tout au long de la vie d’Arendt un rôle moteur dans sa création philosophique. 
Bien entendu, les philosophes l’ont constamment accompagnée ; mais pas moins les romanciers et les peintres. Elle fréquentait les musées, lisait Balzac avec avidité, non seulement pour le plaisir qu’elle y trouvait mais aussi parce que, en un temps où elle réfléchissait de plus en plus à « la vie de l’esprit », elle se voulait attentive aux démarches de création. 
Toute une partie de son oeuvre est un hymne à la vie, à la naissance, à la positivité, et dans ce cadre les oeuvres du panthéon culturel sont pour elle un matériau inestimable.

Hannah Arendt's work has certainly been explored in depth and in many different ways, but so far no-one has focused on the significance she gave, both in her books and her life, to her thoughts on great aesthetic creations. Yet music, and more particularly, painting and novels were powerful motivating forces in Arendt's philosophical output all through her life. Of course, she was never far removed  from the great philosophers; but no more so from novelists and painters. She frequently visited museums and read Balzac avidly, not only for the pleasure it afforded her but also because, at a time when she thought increasingly about the "life of the mind", she liked to be attentive to the creative process.

A whole section of her work is a hymn to life, to birth and positivity, and - in that context - the works within the cultural canon comprise an intestimable raw material to her.