Vous êtes ici
Le voyage des lycéens
Collection : 
Parution : 
11/03/2009
200 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234061859
Prix: 
21.50 €

Le voyage des lycéens

Samia Essabaa a 42 ans. Elle est professeur d’anglais au lycée professionnel Moulin-Fondu de Noisy-le-Sec (93).

Elle y enseigne à des adolescents majoritairement musulmans, et majoritairement issus de l’immigration arabe et africaine.

 A l’occasion du 11 Septembre, elle prend conscience du racisme et de l’antisémitisme qui règnent dans ses classes. Aux yeux de cette professeur, elle-même musulmane et d’origine marocaine, le constat est accablant : parmi ses élèves, les Juifs sont stigmatisés et dépréciés, responsables de beaucoup des malheurs du monde, et notamment des leurs.

Refusant de rester sans réagir, Samia décide de frapper fort en organisant un premier voyage scolaire à Auschwitz en 2005. La préparation de ce voyage est l’occasion pour elle de constater également de graves lacunes dans les connaissances des jeunes : le nom d’Auschwitz est bien souvent inconnu, et la Shoah ne dit rien à personne, ou alors son existence est mise en doute.

Samia n’est pas la première enseignante à emmener ses élèves dans un camp de concentration. En revanche, elle est l’une des très rares à rééditer l’expérience et à y mêler par la suite, en 2007, une classe d’un lycée juif de Pavillon-sous-Bois (93) et une classe d’un lycée mixte juif-musulman de Casablanca.

Samia Essabaa is 42 and teaches English at Moulin-Fondu, the technical school of Noisy-le-Sec (93).
The majority of her pupils are Muslims and come from families of Arabic and Black African descent.
After the 11th of September, she becomes conscious of the extent of the racism and anti-Semitism that dominates in her classes - the generalized belief that the Jews are responsible for much of the world’s problems, including the problems faced by the pupils themselves. Herself a Muslim of Moroccan origins, Samia Essabaa is appalled by her pupils’ attitude and decides to act on it. In 2005, she organizes a school trip to Auschwitz. During the preparation for the trip she realizes how little her pupils know about certain periods of history: the name Auschwitz often does not mean anything to them, or its existence is questioned.
Samia is not the first teacher to take her class to visit a concentration camp, but she is the first to renew the experience. In 2007 she decides to take two groups of students along, and brings together pupils from a Jewish school of Pavillon-sous-Bois near Paris and from the School of Casablanca which hosts a mixed population of Jewish and Muslim pupils.

Samia Essabaa a 42 ans. Elle est professeur d’anglais au lycée professionnel Moulin-Fondu de Noisy-le-Sec (93).