Adieu vérité ou la ruse du philosophe

Adieu vérité ou la ruse du philosophe
Adieu vérité ou la ruse du philosophe
Parution : 
17/10/2007
Collection : 
Essais - Documents

Violence to the other can be too easily explained and justified. The ‘just wars’, inquisitions, colonial invasions, gulags and genocides, always claim to be rooted in truth. This book is an exploration of the relation of reason to crime, where the former is used as an alibi to the latter. Directly relevant to contemporary events, this essay dynamically combines philosophy and history, ideas and events, in the style of a live commentary. Recalling the debate between Plato and the sophists, the author shows that the truth of the philosopher is Janus-faced, and can pass the false for the true and vice versa. The quest for truth however, is what gives meaning to humanities’ never ending concerns (life and death, happiness, good…), thus subjecting men to the abstract world that they construct for themselves. What do we then see? The Janus-faced truth of a representation of the world that allows people to kill in the name of an idea: murder becomes a rational act, part of a logic formed of discourses that are considered ‘true’.
The book gets straight into the heart of the matter with the biographical accounts of three tragedies: the Spanish Civil War, WWII, and the Cambodian genocide. Through the account of these lived experiences of historical tragedies, the author draws a parallel between three important moments of the history of metaphysics: Saint Augustin, Hegel, Heidegger, and the ideals that they defend. The search is successful: violence is not merely an unwanted, eccentric element of reason, but can indeed be found at its very heart.

Belgium philosopher Pierre De Roo was born in Portugal and now lives close to Lisbon. He studied physics then analytical philosophy (Wittgenstein in particular), and now works as a strategy consultant all over the world. De Roo has written numerous articles as well as a book, Mécaniques du Destin : une approche philosophique des théories de l’avenir (Calmann-Lévy, 2001).

La violence à l’égard de l’autre trouve, trop facilement, son cadre légitime. En effet, guerres « justes », inquisitions en tous genres, occupations coloniales, goulags et génocides se réclament toujours de la vérité.
Ce livre est une enquête cherchant à élucider par quelle ruse la raison sert d’alibi au crime. En prise avec l’actualité, c’est un essai où s’imbriquent activement – comme dans un reportage vivant – philosophie et histoire, idées et événements. Rappelant le débat entre Platon et les sophistes, l’auteur montre que la vérité du philosophe possède la duplicité d’un Janus à deux faces, vertueux de l’une, assassin de l’autre. En effet, elle peut donner le vrai pour le faux et le faux pour le vrai. Or cette quête de la vérité donne un sens aux éternelles questions des hommes (la vie, la mort, le bonheur, le bien…) qui se soumettent ainsi, sans réserve, au monde mental qu’ils s’inventent. Que voit-on alors ? La vérité à double face d’une représentation du monde qui permet de tuer au nom d’une idée : le meurtre devient logique dans le cadre de récits tenus pour « vrais ». 
D’emblée le lecteur plonge dans le vif du sujet à travers le récit réel, biographique, de trois victimes des drames suivants : la guerre civile d’Espagne, la Seconde Guerre mondiale, le génocide cambodgien. Ce vécu historique permet à l’auteur de mettre en parallèle trois moments forts de la métaphysique : Saint Augustin, Hegel, Heidegger et les idéaux qu’ils défendent. L’enquête porte ses fruits : la possibilité de rationalisation du crime est au cœur même de la raison, elle n’en constitue pas un produit dérivé incongru ou déplaisant. L’AUTEUR Philosophe belge né au Portugal, Pierre De Roo vit aujourd’hui près de Lisbonne. Après des études de physique, il s’est consacré à la philosophie analytique, à Wittgenstein en particulier, et travaille comme consultant en stratégie aux quatre coins du monde. Outre de très nombreux articles, De Roo a publié Mécaniques du Destin : une approche philosophique des théories de l’avenir (Calmann-Lévy, 2001). .
258 pages
Format :
120 x 200 mm
EAN : 
9782234060500
Prix : 
23.00 €

L'auteur

Pierre de Roo

Philosophe belge né au Portugal, Pierre De Roo vit aujourd’hui près de Lisbonne. Après des études de physique, il s’est consacré à la philosophie analytique, à Wittgenstein en particulier, et travaille comme consultant en stratégie aux quatre coins du monde. Outre de très nombreux...