Vous êtes ici
Mes pas vont ailleurs
Collection : 
Parution : 
23/08/2017
288 pages
Format :
140 x 215 mm
EAN : 
9782234081178
Prix: 
19.50 €

Mes pas vont ailleurs

Mai 1919. Victor Segalen est retrouvé mort, couché dans un petit bois, au cœur du Finistère. Partant du mystère qui entoure la mort de Segalen, suicide  ? accident  ?, Jean-Luc Coatalem suit les empreintes de l’écrivain-voyageur, breton, comme lui, Brestois, aussi. Militaire, marin et poète, auteur d’une œuvre labyrinthique que, de son vivant, personne n’aura soupçonnée.
En 1903, Segalen pélerine sur les traces de Gauguin, aux îles Marquises. En 1905, à Djibouti, sur celles de Rimbaud. En 1909, il traverse la Chine, en jonque, en train et à cheval, et il recommencera. En 1910, il se risque dans le dédale de la Cité interdite de Pékin, derrière un séduisant jeune homme, espion et amant de l’impératrice. Puis il réside seul à Hanoi, rêve au Tibet, et achète son opium. Il meurt à quarante et un ans, dans la forêt légendaire du Huelgoat, un Shakespeare à la main, la jambe entaillée, au-dessus d’un Gouffre, loin de son épouse et de cette autre femme qu’il aime.
Revisitant l’œuvre de Segalen, les lettres à ses deux amours, ses nombreux voyages, Coatalem fait apparaître les résonances, nombreuses, la complicité littéraire et l’écrivain compagnon, composant par ces prismes mêlés, le roman de sa vie, au plus près d’un Segalen vivant et vibrant.
MY FOOTSTEPS LEAD ELSEWHERE
By Jean-Luc Coatalem


Who was Victor Segalen? The bulk of this writer-travellers’ work is unfinished and he disappeared in mysterious circumstances. Jean-Luc Coatalem takes us with him as he tracks down Segalen from China’s Forbidden City to the forests of Brittany.

May 1919. Victor Segalen is found lying dead in a small wood in Brittany. Starting with the mystery surrounding Segalen’s death – suicide? Accident? – Jean-Luc Coatalem traces the writer-traveller’s journeys. Soldier, sailor, poet, author of a labyrinthine  body of work  that no one knew even existed in his own life time. In 1903, Segalen followed pilgrim-like in Gauguin’s footsteps on a trip to the Marquesas Islands. In 1905, it was Djibouti, emulating Rimbaud. In 1910, he ventured into the maze of Peking’s Forbidden City, following a seductive young man who was a spy and the empress’s lover. He died at the age of forty-one in the lengendary Huelgoat forest, with a copy of Hamlet in his hand, a deep cut in one leg, perched above a chasm, far from his wife and the other woman he loved.
 

Jean-Luc Coatalem is a writer and co-editor-in-chief of Géo magazine. His notable books to date include Je suis dans les mers du Sud (Grasset, 2001), an essay on Paul Gauguin, winner of the Prix des Deux Magots and the Prix Bretagne, and more recently Fortune de mer (Stock, 2014).

LES ACTUALITÉS DE CE LIVRE

Mes pas vont ailleurs, de Jean-Luc Coatalem, a reçu le prix Femina essai et le prix de la langue française de la ville de Brive.Lire

"Jean-Luc Coatalem, arpenteur inspiré des lointains, met ses pas dans ceux de Victor Segalen, figure d’un aîné à qui il s’adresse sous forme d’hommage. Somptueux."

...Lire