Vous êtes ici
Onze ans avec Lou
Collection : 
Parution : 
08/02/2012
272 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234070950
Prix: 
19.00 €

Onze ans avec Lou

Jean Dulac a huit ans quand il débarque avec sa famille dans un immeuble des boulevards circulaires à Paris. C’est l’année de la mort de Staline et du couronnement de la reine d’Angleterre. Les Dulac viennent de passer trois ans à Singapour où Lou, le père de Dulac, était l’attaché naval français auprès du gouverneur britannique. Une maison blanche au milieu des fleurs, avec cuisinier, chauffeur, femme de chambre, amah chinoise. Les enfants jouent au docteur et les adultes au tennis. 
À Paris, Dulac est dépaysé. Persuadé qu’il y avait un roi de France, il baragouine le français avec l’accent anglais. On l’inscrit dans un cours privé où les pères de ses copains sont comte, marquis, duc, prince et même maharadjah. Dulac est particulièrement indiscret. Il vit à l’affût des mystères de la planète Dulac. Il se poste à la porte derrière laquelle sa mère et quelques habitués fument l’opium. Peu à peu, Dulac découvre la face cachée des Dulac. 
Au fil du temps, des nuages apparaissent. La famille a du mal à joindre les deux bouts et à préserver un bonheur qui s’effrite. Jean persiste à lorgner la coulisse des adultes à ses risques et périls, au fil des parties de chasse ou des soirées d’opium. Refusé en sixième, envoyé chez une psychologue, il passe ses vacances chez des aristocrates, dans un château à la campagne. À l’automne, Lou se montre de plus en plus silencieux. Un deux janvier au matin, il se tue dans la cave de l’immeuble. Jean Dulac a passé onze ans avec Lou.

ELEVEN YEARS WITH LOU

Jean Dulac is eight years old when he and his family end up in an apartment block in the “Boulevard Circulaire” of Paris. It is the year of Stalin’s death and of Queen Elizabeth II’s coronation. The Dulacs have just spent three years in Singapore where Lou, Dulac’s father, was French naval attaché to the British governor. A white house surrounded by flowers, with a cook, a chauffeur, a housemaid and a Chinese Amah. The children played doctors and nurses, the adults tennis.
Dulac feels disorientated in Paris. He is onvinced there is a king of France and speaks tortured French with an English accent. He is enrolled in a private schools, where his classmates’ parents are counts, marquises, dukes, princes and even a maharajah. Dulac is a particularly nosey child, always on the lookout for mysteries on planet Dulac. He hovers by the door to the room where his mother and her friends smoke opium. Dulac gradually discovers the hidden face of his family. As time goes by, clouds start to appear. The family is having trouble making ends meet and the happiness they’ve managed to maintain is dwindling away. Jean carries on spying in the wings of the adult world at his own peril, during their shooting parties and opium evenings. When he is not allowed to move up to the next year at school, he is sent to a psychologist and spends his holidays with an aristocratic family in their chateau in the country. That autumn, Lou becomes more and more taciturn. On the morning of the second of January he kills himself in the cellar of their building. Jean Dulac has spent eleven years with Lou.

Eleven Years with Lou is Bernard Chapuis’s seventh novel. His other books published by Stock are L’Année dernière (1999), La Vie parlée (2005, Roger Nimier prize), Vieux Garçon (2007) and Le Rêve entouré d’eau (2009).