Vous êtes ici
Petite histoire du préservatif
Collection : 
Parution : 
23/09/2009
180 pages
Format :
130 x 185 mm
EAN : 
9782234061828
Prix: 
20.00 €

Petite histoire du préservatif

« Une cuirasse contre le plaisir, une toile d’araignée contre le danger », aurait affirmé Mme de Sévigné. Depuis toujours, le préservatif échauffe les esprits, au point de faire ressurgir sans cesse débats et controverses, jusqu’à ce 17 mars 2009, dans l’avion qui emporte Benoît XVI vers Yaoundé : en plein vol, le pape stigmatise l’objet, affirmant qu’il « augmente le problème » du sida. Tollé planétaire. Bien que le préservatif préserve évidemment de la maladie comme de la grossesse non désirée, pendant trop longtemps scientifiques, politiques et religieux l’ont combattu.

L’objet n’était pourtant pas bien méchant. Fabriqué laborieusement à partir d’intestins d’animaux et réservé aux libertins, il se popularisera grâce au caoutchouc : de la gaine malcommode utilisée par quelques prostituées et leurs clients, il devient en moins d’un siècle une « seconde peau » destinée à tous. Autrefois dissimulé dans de petits bouquets de violettes, des boîtes de chocolats, ou envoyé discrètement « sous pli », on le trouve désormais en distributeur dans les lieux publics. Hélas, s’il est un auxiliaire précieux pour combattre la maladie, il reste trop onéreux pour une majorité de gens.

Cette Histoire du préservatif n’est pas linéaire. Elle avance au gré de l’évolution des mentalités, des découvertes scientifiques et des techniques nouvelles. Fil conducteur ténu, l’aventure en pointillé de cette petite pièce de latex se mêle à celle de ses utilisateurs, de ses détracteurs et de ses fabricants, de l’échoppe du tripier d’autrefois à la multinationale du XXIe siècle.

“A shield against pleasure, a spider’s web against danger”, in Madame de Staël’s words. Condoms have always provoked strong reactions, to the point of arousing repeated debates and controversies culminating in the moment on 17th March 2009 when Pope Benedict XVI, on his way to Yaounde, stigmatised them by stating that they “aggravated the problem” of Aids. Worldwide outcry. Even though condoms clearly do protect from the virus as well as from unwanted pregnancy, they have been the subject of disputes between scientists, politicians and men of the church.
The things themselves are harmless enough. At first laboriously crafted from animal intestines and the preserve of libertines, they became a “second skin” for everyone and anyone in less than a century. Once hidden in posies of violets, boxes of chocolates or in discreet “letters”, they are now sold in dispensing machines in public places.
This Small history of the Condom does not have a linear chronology. It follows evolving attitudes, scientific discoveries and new techniques. The slender thread running through the book is the chequered career of this little piece of latex, intertwined with the stories of its users, its detractors and its manufacturers, from the small-time tripe butcher of old to the multinational corporations of the twenty-first century.

Béatrice Fontanel has written over sixty works for adults and children, including one novel, L’homme barbelé (Grasset). Daniel Wolfromm is a special correspondent for France 2 and has also had several books published, including Quand les artistes peignaient l’histoire de France (Seuil) and, as a co-writer with Béatrice Fontanel, Nous étions des hommes, 1914-1918 (La Martinière).