Vous êtes ici
Une question de taille
Collection : 
Parution : 
08/10/2014
288 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234077652
Prix: 
20.00 €

Une question de taille

Pourquoi les araignées géantes des films d’horreur ou les Lilliputiens que découvre Gulliver au cours de ses voyages ne se rencontrent jamais « en vrai » ? Parce que dans la réalité, la taille n’est pas un paramètre que l’on pourrait fixer à volonté : chaque être vivant n’est viable qu’à l’échelle qui est la sienne. En deçà ou au-delà, il meurt, à moins qu’il ne parvienne à se métamorphoser. Il en va de même pour les sociétés et les cultures. La plupart des crises contemporaines (politiques, économiques, écologiques, culturelles) tiennent au dédain affiché par la modernité pour les questions de taille. Nous mesurons tout aujourd’hui, des volumes de transactions à la bourse aux taux de cholestérol, de la densité de l’air en particules fines au moral des ménages. Mais plus nos sociétés se livrent à cette frénésie de mesures, moins elles se révèlent aptes à respecter la mesure, au sens de juste mesure. Comme si les mesures n’étaient pas là pour nous aider à garder la mesure mais, au contraire, pour propager la folie des grandeurs.
Ce livre s’attache à décrire et comprendre par quelles voies, au cours des derniers siècles, nous avons perdu la mesure. Et aussi ce sur quoi nous pourrions nous fonder pour la retrouver, afin de mener une vie authentiquement humaine.

A QUESTION OF SIZE

 

Nowadays we measure everything from the size of stock exchange transactions to cholesterol rates, from the density of fine particles in the air to household happiness quotients. But the more society succumbs to this measuring frenzy, the less it seems to respect any sense of measure, of measuredness. As if measurements weren’t taken in order to safeguard that sense but, conversely, to obliterate it. As things now stand, we urgently need to recover from this blindness. But exhortations won’t be enough to achieve that: first we need to expose the intellectual matrix which induces the blindness  – otherwise any effort to remedy our problems will be in vain and may even drive us further into the abyss.

This book aims to describe and understand how we have lost our sense of measure over the last centuries; and what we might use as a starting point for reclaiming it. Modern thinkers may mostly have ignored questions of scale and size, deeming them beneath their dignity, but the time has come to realise that size isn’t merely a parameter that we’re free to alter at will, but that it changes everything. Whether in our relationship with nature, in politics or ethics, it is vital to consider the issue of scale if we mean to lead a truly humane life and save everything from destruction..

 

Olivier Rey is a researcher at CNRS, a mathematician and a philosopher. He has been teaching mathematics at the École polytechnique and today teaches philosophy at the Panthéon-Sorbonne University. He is the author of several essays: Itinéraire de l’égarement: Du Rôle de la science dans l’absurdité contemporaine (Le Seuil, 2003), Une folle solitude: Le Fantasme de l’homme auto- construit (Le Seuil, 2006) and Le Testament de Melville (Gallimard, 2011). He has also written two novels, Le Bleu du sang (Flammarion, 1994) et Après la chute (PGDR, 2014).

LES ACTUALITÉS DE CE LIVRE

prix littéraire

Olivier Rey a reçu le 20 janvier 2015 le Prix Bristol des Lumières.

 

Le jury, présidé par Jacques Attali, était composé de Christophe Barbier, André Bercoff, Malek Chebel, François de Closets, Roger-Pol Droit, Luc Ferry, Caroline Fourest, Alexandre Lacroix, Aude Lancelin et...Lire