Et si on dansait ?

Et si on dansait ?
Et si on dansait ?
Auteur
Parution : 
26/08/2009
Collection : 
Hors collection littérature française

Should We Dance ?

Rights sold to Italy (Salani)

After La grammaire est une chanson douce, Les Chevaliers du Subjonctif and La révolte des accents, Erik Orsenna continues the grammatical adventures of his heroine Jeanne and her brother Tom. Here we see them discover the art of punctuating their lives…
Jeanne is now sixteen. Since she began exploring grammar she has grown older and bolder. She is now the ringleader for an illicit trade: pupils on the island pay her to do their homework. In time she becomes a ghost writer for politicians, drafting their speeches. It is at this point, when her clientele embraces the political world, that she is struck by the importance of punctuation. With the help of her musician brother, Tom, she learns the basics of music and rhythm to perfect the speeches she writes. For what is a speech if not a sort of song where the music, tone and rhythm play as much a part as the words? Jeanne takes a very distinctive interest in her research… because she falls in love. And wasn’t punctuation invented to express our feelings, mark out the rhythms of our hearts and define our emotional nuances?
So how do you punctuate a text? How do you bring life to life? And what if, instead of merely experiencing it, we danced it?

Erik Orsenna, member of the Académie française, won the Goncourt prize for L’exposition coloniale (Seuil, 1988); his works include Longtemps (Fayard, 1998), Madame Bâ (Stock, 2002) and more recently Voyage au pays du coton (Fayard, 2007), La Chanson de Charles Quint (Stock 2008) and L’avenir de l’eau (Fayard, 2008).

Après La grammaire est une chanson douce, après Les Chevaliers du Subjonctif, après La révolte des accents, Erik Orsenna poursuit les aventures grammaticales de son héroïne Jeanne et de son frère Tom. Ou comment vont-ils découvrir cette fois l’art de ponctuer leur vie…
Jeanne a seize ans désormais. Depuis les débuts de son exploration de la grammaire, elle a grandi et s’est enhardie. Elle est aujourd’hui à la tête d’un commerce illicite : elle rédige et monnaye les devoirs des élèves de l’île. De fil en aiguille, elle va devenir le nègre des hommes politiques et rédiger leurs discours. C’est à cette occasion, l’élargissement de sa clientèle au monde politique, que l’importance de la ponctuation lui saute aux yeux, ou plutôt aux oreilles. Avec l’aide de Tom, son frère musicien, elle apprend les bases de la musique et du rythme pour parfaire les discours qu’elle écrit. Car qu’est-ce qu’un discours sinon une sorte de chanson où la musique, le ton, le rythme jouent un rôle aussi grand que les paroles ?
Jeanne va trouver à cette recherche un intérêt tout particulier. Car elle est tombée amoureuse. Et la ponctuation n’a-t-elle pas été inventée pour exprimer les sentiments, marquer le rythme du cœur, noter les nuances affectives ?
Alors comment ponctuer un texte ? Comment animer sa vie ? Et si, au lieu de la subir, on la dansait ?
150 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234060586
Prix : 
14.70 €

L'auteur

Erik Orsenna

Orsenna
Écrivain conteur, prix Goncourt et prix Goncourt des lycéens pour L’Exposition coloniale, Erik Orsenna a publié à l’été 2017 La Fontaine, une école buissonnière,...
Beaumarchais, un aventurier de la liberté
Voyage au pays des bibliothèques
La Fontaine Une école buissonnière
L'origine de nos amours
Mali, ô Mali
La Fabrique des mots
Sur la route du papier
Princesse Histamine
L'entreprise des Indes
Coffret La grammaire 4 tomes
Quels espaces pour demain ?
La chanson de Charles Quint
La révolte des accents
Salut au Grand Sud
La Grammaire est une chanson douce -  Les chevaliers du subjonctif (coffret)
Dernières nouvelles des oiseaux
Les Chevaliers du Subjonctif
La grammaire est une chanson douce
Sur tes cils fond la neige
Mes maisons d'écrivains
Même pas moi
Pour lui
Le cahier de recettes
L'albatros
La mer monte
À la conquête du sommeil
Avec ou sans couronne
Sept vies
Juste un peu de temps
Les monstres n'existent pas