Tâche de ne pas devenir folle

Tâche de ne pas devenir folle
Tâche de ne pas devenir folle
Parution : 
07/10/2009
Collection : 
La Bleue

In Vanessa Schneider’s family, one woman always seems to hide another. So, following on from La mère de ma mère, she now explores the strange fate of her father’s mother.
When Ohé dies, her grandchildren lose someone they knew only as the old woman they visited regularly in her care home in Sain-Maur. A grandmother whose wise exterior hid the fact that she had once been the terrible Marthe, the central pillar to a “family of nutcases”.
After her funeral an icon is passed down, via her son, to her granddaughter. It is a painting traditionally handed from mother to daughter, and this break with family tradition is only a continuation of a long series of fractures. What secrets does this precious object harbour?
Ohé-Marthe leaves behind a lineage blighted by bad luck and madness. And is powerless to protect those she loves from a fate punctuated with dramas, all set on the banks of the Danube in Romania.
As a result of her childhood in Bucharest far from her parents, Marthe has a detached and independent personality but also a vulnerability and some peculiar quirks she never truly shakes off. Married too young to a beautiful homosexual man with private wealth, she tries to console herself with a succession of lovers, the disparate fathers of her many children. She ends up financially ruined, sick and alone, having experienced the torments of the Twentieth Century. Each of her children inherits a legend constructed from Marthe’s feelings for the child’s father, and from that legend they will have piece together their own life story.


Vanessa Schneider was born near Paris in 1969. She is a political journalist and works for the television agency Capa, having spent thirteen years with Libération. She is the author of a political essay and of a documentary film. Her first novel, La mère de ma mère was published by Stock in 2008.

Dans la famille de Vanessa Schneider, une femme semble toujours en cacher une autre. Ainsi, après La Mère de ma mère, elle explore l’étrange destinée de la mère de son père. 
À la mort d’Ohé, ses petits-enfants perdent celle qu’ils connaissaient sous les traits d’une vieille dame à qui ils allaient régulièrement rendre visite dans sa maison de retraite de Saint-Maur. 
Sa petite-fille se voit remettre une icône par son père, un tableau transmis normalement de mère en fille et cette rupture de la tradition familiale n’est que la continuité d’une longue série de fractures.
 À la mort d’Ohé, ses enfants perdent Marthe, pilier central d’une « famille de fous ». Marthe qui garde de son enfance en Roumanie loin de ses parents un caractère indépendant et détaché. Marthe et son mari, beau et homosexuel, dont elle tentera de se consoler auprès d’amants successifs, pères épars de ses nombreux enfants. Certains l’apprendront à l’adolescence, après s’être étonnés, petits, d’éprouver plus de tristesse à la mort du gérant de la brasserie familiale qu’à celle de leur père. Chacun hérite ainsi d’une légende construite parfois sur les sentiments portés aux amants et il faudra s’en éloigner, effectuer le voyage en Roumanie, dans le berceau familial, retrouver un cousin sous l’emprise de la folie de Ceaucescu et pour y échapper y revenir beaucoup plus tard, dans un pays libre.
Marthe, elle, se raccrochera toute sa vie à des petits papiers, mots semés depuis l’enfance à l’attention de quelqu’un ou pour elle-même, ceux qu’elle n’a pu dire et auxquels elle donne toute leur force en les exprimant noir sur blanc. « Tâche de ne pas devenir folle », écrira-t-elle.
176 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234061965
Prix : 
16.75 €

L'auteur

Vanessa Schneider

Schneider
Vanessa Schneider est grand reporter au Monde et journaliste politique depuis vingt ans. ...