Time to turn

Time to turn
Time to turn
Parution : 
18/08/2010
Collection : 
La Bleue

Rights available.

As the fifth and last volume in The Great Intrigue, Time to Turn is slightly anticipatory: the action takes place after the year 2010. We are already in World V, the relocated world predicted by the mysterious “Charlemagne.” It is still our world, but a bit worse. “Time to turn” is an advertising slogan launched by a leading digital network, one that has unprecedented reverberations. This turn means changing your life, your habits, points of reference, culture, country and behaviour. It may mean a metamorphosis, being open to innovation, adventure… or abandonment, denial, betrayal. No one knows. But the concept sheds light on each character’s life or death.

The main theme constitutes two counterbalanced love stories. Greg Rubien meets Clara, a former disciple and confidante of “Charlemagne’s”. At first it is a happy relationship, then it turns: Greg finds he is overwhelmingly, irresistibly jealous. This obsession gradually poisons their relationship, and Clara runs away.

At the same time, Nicolas, Greg’s father, has set off to turn Africa around with his town planning, and begins an affair with a woman called Anne-Lise, project manager for the Aelys company which provides transport, water conveyance and digital technology. Unlike his son’s naïve and sincere relationship, this is between two so-called adults, both fairly disillusioned and who, deep down, don’t really believe in it themselves: after a few pleasurable episodes they will mostly give each other a feeling of disappointment. Nicolas hates himself for being unfaithful to Louise but cannot find a good enough reason to behave in any other way. How do you measure our capacity to love? This was the opening question of volume IV.

Meanwhile, François Rubien, a former vet from Villefleurs, died in 2009, leaving two houses, one in Villefleurs and one in Vernery-sur-Arre which originally belonged to his wife. Emmanuelle, one of Nicolas’s sisters, has made a lot of money developing the Celiman ready-to-wear clothes chain, and sets up home in the family house in Vernery. She then seems to mutate into a sort of protective figure, trying to maintain a link between the past and the present.

“Homer has no conclusion, the Bible has no conclusion,” Flaubert commented. Well, neither have I. There’s no final revelation in The Great Intrigue, no big secret, no theory. It’s about the world and how it changes, the dead and the living, fathers and sons, the origin and the turn, love and the absence of love. I really think I’ve finished." François Taillandier

With Time to Turn, François Taillandier (Anielka, winner of the Académie Française prize for a novel, Stock 1999), concludes his literary suite The Great Intrigue. Other volumes in the suite are Option paradis, Telling, Il n’y a personne dans les tombes and les romans vont où ils veulent.

Le cinquième et dernier volume de La Grande Intrigue, Time to turn, prend une légère teinte d’anticipation ; l’action se déroule au-delà de l’année 2010. On est déjà dans World V, le monde délocalisé prévu par le mystérieux « Charlemagne ». C’est toujours notre monde, un peu aggravé. « Time to turn » est un message publicitaire lancé par un leader des réseaux numériques, et qui rencontre un écho exceptionnel. Le « turn », c’est changer de vie, d’habitudes, de références, de culture, de pays, de comportement. Cela peut être la métamorphose, l’ouverture à l’innovation, l’aventure… aussi bien que l’abandon, le reniement, la trahison. On ne sait pas. Mais le concept éclaire la vie ou la mort des personnages.
Le fil conducteur est constitué par deux histoires amoureuses, en contrepoint. Greg Rubien rencontre Clara, ancienne disciple et confidente de « Charlemagne ». C’est d’abord une belle histoire d’amour, et puis cela se transforme (turn !) : Greg découvre en lui une puissance de jalousie irrésistible. Cette obsession empoisonne peu à peu leur histoire. Clara s’enfuit.
Dans le même temps, Nicolas, son père, parti faire de l’urbanisme en Afrique (turn), noue une liaison avec une nommée Anne-Lise, project manager de l’entreprise Aelys qui fournit des transports, des adductions d’eau et du numérique. À l’inverse de l’histoire naïve et sincère que vit son fils, c’est une relation entre deux personnes dites « adultes », plus ou moins désillusionnées, qui au fond n’y croient pas elles-mêmes et, après quelques plaisirs, s’offriront surtout de la déception. Nicolas se reproche d’être infidèle à Louise mais ne trouve pas de raisons suffisantes pour agir autrement. Dans quelle mesure sommes-nous capable d’amour ? C’est la question qui inaugurait le tome IV.
Cependant François Rubien, l’ancien vétérinaire de Villefleurs, est mort en 2009, laissant deux maisons, celle de Villefleurs et celle de Vernery-sur-Arre, qu’il tenait de son épouse. Emmanuelle, une des soeurs de Nicolas, après avoir gagné beaucoup d’argent en développant la chaîne de prêt-à-porter Celiman, va se réinstaller dans la maison de famille à Vernery. Elle semble se muer ainsi en une sorte de figure tutélaire, préservant tant bien que mal un lien entre passé et présent.

« “Homère ne conclut pas, la Bible ne conclut pas”, notait Flaubert. Eh bien moi non plus. Il n’y a aucune élucidation finale dans La Grande Intrigue, pas de grand secret, pas de thèse. On y a parlé de ce monde et de ses transformations, des morts et des vivants, des pères et des fils, de l’origine et du turn, de l’amour ou de son absence. Je crois bien que j’ai terminé. » F. T.
288 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234064898
Prix : 
19.30 €

L'auteur

François Taillandier

Taillandier
Romancier, François Taillandier est notamment l’auteur d’Anielka (Grand Prix du roman de l’Académie française) et de La Grande Intrigue, cycle romanesque en cinq volumes....