Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

« J’ai connu Richard à 13 ans, à l’internat de banlieue où nous sommes restés jusqu’au...
Je veux rentrer chez moi
L’une est blonde, secrète et bourgeoise. Au lycée, on la surnomme Brigitte. L’autre, extravertie et instable, r...
Sous le soleil de mes cheveux blonds
« Je n’ai jamais entendu parler italien dans ma famille, pas même un mot, une expression, et pendant toutes les ann...
D'origine italienne
Edmonde. Nous sommes en 1938, et le bal tragique commence. De Rome à Marseille, d’une alcôve l’autre, d’un...
EDMONDE
« En s’attaquant à nos nuits, Hugo a le potentiel de radicalement transformer nos quotidiens. » Xavier Niel,...
À la conquête du sommeil
Une vie peut-elle basculer en une nuit ? Alex Delval, dix-huit ans, rêve de devenir acteur comme son père. Mais alors qu...
De la race des seigneurs
À la suite d’une série de malaises, un écrivain croit toucher à la limite entre la vie et la mort. D...
Ce nom qu'à Dieu ils donnent
Michel de Grèce, le romancier à l’imaginaire de conteur oriental, le compagnon des heureux de ce monde, était un...
Avec ou sans couronne
« Je le regarde, ce François de la photographie, un peu compact dans son blouson soigneusement fermé, avec sa bonne...
François, roman
« Le christianisme s’en ira. Je n’ai pas besoin de débattre de cela. J’ai raison et l’avenir le...
La prophétie de John Lennon
Louison Desmarais, une jeune femme sensuelle, dotée d’un fort appétit de vie, se rend à Marseille afin d’...
Plutôt la fin du monde qu'une écorchure à mon doigt
Alors qu’elle prépare sa prochaine exposition, Billie, artiste trentenaire, parisienne, apprend la mort brutale de Louise. Sa...
Les heures solaires

Pages

Pages