Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

Le narrateur écrit des récits de vie. À partir de ce qui reste d’une existence, textes, paroles, images, il comble les trous, les...
SON ABSENCE
Un à un, il a gravi les échelons de l’entreprise. Aujourd’hui, il est Monsieur le Directeur des Finances. À travers les yeux de...
Monsieur le Directeur
De l’île d’Haïti au début du siècle jusqu’au petit appartement de la rue Cardinet à Paris, la narratrice retrouve la...
LA MERE DE MA MERE
Le 6 avril 1944, un détachement de soldats allemands traquant les résistants, nombreux dans la région, investit une bourgade du Limousin...
JEUDI SAINT
Sept nouvelles où il est question d’amour et de séduction, de désir et de tendresse. Sept hommes et sept femmes se rencontrent, s...
POUR LES SIECLES DES SIECLES
Des quelques garçons qu’elle a connus à l’âge des premières expériences, Claire ne conserve que des souvenirs très flous. Un...
L'amant inachevé
C’était un été d’une chaleur à rendre fou. Sabine Lachenay allait rejoindre Rocky dans une île des Cyclades. Pourquoi ne pas se...
Lire la notice et vivre ensuite
« Tu me croiras si tu veux, mais j’ai oublié en quelle année tu es morte. Je pourrais bien sûr retrouver la date exacte, dans des...
PASSAGE DE LA MERE MORTE
Confortablement installé dans sa chambre funéraire, Jean-Robert Carouge attend la visite de ses proches. Il sait que sa femme ne viendra...
LE VEILLEUR DE BRITANNIA
Modeste secrétaire, élevant seule son fils, Marylou est très en retard pour une importante réunion de travail. Coincée dans les...
PROVIDENCE
Quand elle débarque à Lyon pour devenir enseignant-chercheur, Juliette Canard ne sait pas encore que le monde universitaire est un milieu...
Qui trop embrasse
Itzhak Gersztenfeld est né à Varsovie en 1904, dernier d’une famille de neuf enfants. C’est le plus blond, le plus doux, le...
ITSIK

Pages

Pages