Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

« Grandir dans ma province avec Saint-Étienne juste à côté, en 1976, c’était habiter Naples...
Un printemps 76
« J’aimerais bien vous raconter mon enfance, docteur… mais dès que j’entre dans votre bureau, j’ai l...
LE TRAIN D ALGER
Étonnant et fulgurant destin que celui de Jeremiah Reynolds : après avoir probablement été le premier homme...
LES VIES MULTIPLES DE JEREMIAH REYNOLDS
« J’aime le vin parce qu’il m’est étrange, parce qu’il m’est familier, parce qu’il est...
LE SILENCE
« Qu’est-ce que c’est les vivants ? À première vue, tout n’est qu’évidence. Être...
L'arbre du pays Toraja
« Je voulais comprendre comment Lorca Horowitz avait mis en place son plan d’anéantissement sans éveiller le...
APPELEZ-MOI LORCA HOROWITZ
Solstice est le troisième et dernier volet d’un récit historique qui court de l’an 476 de notre ère jusqu...
SOLSTICE
« Petit, chaque fois que j’écrivais quelque chose ou faisais un dessin, j’avais besoin de le montrer à ma m...
MA MERE DU NORD
Ils ont le goût de la liberté. Une seule voie pour l’atteindre : les études. Ils ont intégré l...
DE BONS ELEVES
Ce livre est celui que j’aurais aimé lire avant ma première rentrée des classes en tant qu’enseignante...
PROF JUSQU AU BOUT DES ONGLES
« Dan s les temps qui avaient précédé notre rencontre, je m’étais représenté Sandrine...
Il faut tenter de vivre
C’est dans le ghetto juif du Caire que naît, contre toute attente, d’une jeune mère flamboyante et d’un p...
Ce pays qui te ressemble

Pages

Pages