Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Collections

Ce livre est celui que j’aurais aimé lire avant ma première rentrée des classes en tant qu’enseignante...
PROF JUSQU AU BOUT DES ONGLES
En 1928, la jeune journaliste Maryse Choisy décide de mener une enquête sur les milieux de la prostitution parisienne et...
UN MOIS CHEZ LES FILLES
« Le professeur Rollin déteste les pitchs, parce qu’il se méfie et des anglicismes et des raccourcis. Sa dernière conférence ne peut...
COLERES
Jardins de papier ou rêves de jardins ? Déjà exploratrice des légumes oubliés, Évelyne Bloch-Dano passe ici du potager au jardin dans la...
Jardins de papier : de Rousseau à Modiano
Comment pouvons-nous accepter le drame des chrétiens d’Orient ? Comment pouvons-nous accepter l’éradication d’une culture...
SUR LES FLEUVES DE BABYLONE  NOUS PLEURIONS
Aujourd’hui, autrefois, au revoir. Premières et dernières fois. Bientôt, plus tard ou jamais. Libre, perdu ou retrouvé… Vahram...
Tick Tock
Un crime à l’état-major de Napoléon ! L’affaire est assez sérieuse pour que l’Empereur convoque à Boulogne son meilleur...
L ESPION D'AUSTERLITZ
Émilie et Morgane étaient autrefois les deux meilleures amies du monde. La vie et de mystérieuses raisons les ont séparées. L’année...
PAS PLUS DE QUATRE HEURES DE SOMMEIL
« Longtemps j’ai joué avec les mots des autres. J’ai voulu jouer avec les miens et puis tardivement, j’ai constaté que...
Ce genre de choses
« Le trait est ferme, délié. La main enchaîne sans hésiter boucles et lignes, angles morts et perspectives tronquées. Elle conduit sans...
Dessins
Adrien est un quadragénaire parisien, célibataire et sans enfants. Il a perdu le goût de vivre et décide, un soir, de se suicider. Il écrit...
NINA
" J'ai toujours été moyenne en tout. Moyenne en cours, j'ai eu le bac avec la moyenne, j'étais moyenne à la fac, moyenne jolie,...
Moyenne

Pages

Pages