Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

« Ma fille Inès a péri dans un incendie en plein Paris. Sept ans ont passé, soit le tiers de son existence. Il...
La gloire d'Inès
« Un jour, je me suis remarié. Le lendemain, mon père quittait son domicile. Entre les deux événements,...
L'origine de nos amours
« Nous vivions, mes parents, ma soeur et moi, dans une maison blanche au sud d’Abidjan. Le quartier était connu pour...
Les flamboyants d'Abidjan
« C’était si étrange, si inattendu, de se retrouver soudain tous les deux seuls après des années d...
La veillée
Alma se réveille à quatre heures du matin. Dans un hôpital psychiatrique. Deux jours plus tôt, elle fêtait...
Bellevue
Pour Christian Dior, pour l’excentrique Jacques Fath et la maison Lanvin, elle a défilé. C’est la fin de la...
Une allure impeccable
« J’aimerais bien vous raconter mon enfance, docteur… mais dès que j’entre dans votre bureau, j’ai l...
LE TRAIN D'ALGER
« Grandir dans ma province avec Saint-Étienne juste à côté, en 1976, c’était habiter Naples...
Un printemps 76
« J’aime le vin parce qu’il m’est étrange, parce qu’il m’est familier, parce qu’il est...
Le silence
Étonnant et fulgurant destin que celui de Jeremiah Reynolds : après avoir probablement été le premier homme...
Les vies multiples de Jeremiah Reynolds
« Je voulais comprendre comment Lorca Horowitz avait mis en place son plan d’anéantissement sans éveiller le...
Appelez-moi Lorca Horowitz
« Qu’est-ce que c’est les vivants ? À première vue, tout n’est qu’évidence. Être...
L'arbre du pays Toraja

Pages

Pages