Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

« La nuit, chaque ruelle parcourue réveille un crépitement d’images. Le claquement des talons imprime dans ma t...
Revenir à Palerme
Vivant une histoire d’amour impossible, la narratrice s’invente un double littéraire, Madame X, pour partir à la...
La diagonale du désir
« En 1924, déguisée en mendiante tibétaine, Alexandra David-Néel franchit en quatre mois mille huit cents...
Dans les pas d'Alexandra David Néel
Du Tibet à l’Albanie, du Pakistan à la Mongolie et à travers toute l’Eurasie, Cédric Gras interroge...
Saisons du voyage
Parce que le conte peut faire reculer la mort, Bitna, étudiante coréenne sans un sou, invente des histoires pour Salom...
Bitna, sous le ciel de Séoul
« Le dimanche qui suivit, différents signes annoncèrent que quelque chose allait se produire. Ce fut déj...
L'Archipel du Chien
Entre 1989 et 2000, Dominique Cottrez, mère de famille, aidesoignante, a caché huit grossesses à son entourage, et tu...
Les monstres n'existent pas
Elle s’appelait Ginka, elle avait 19 ans. Ce livre est son histoire. Le destin tragique, et nullement romancé, d’une...
A la recherche de Ginka
« J’ai retrouvé une photo de Kornelia au fond d’un carton de souvenirs dans le grenier de mes parents. Sur une des...
Kornelia
Marc Martouret, jeune banquier né d’une mère russe antisoviétique et d’un père communiste fran...
Tout le pouvoir aux soviets
« Le premier jour d’absence il était descendu à l’heure du déjeuner pour l’attendre dans le...
La désertion
« Longtemps, j’ai cru que j’avais été guillotiné dans une vie antérieure. Cet aveu a toutes...
Autoportrait à la guillotine

Pages

Pages