Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

C’est l’histoire d’un amour. Un amour aujourd’hui évanoui, un amour perdu. Les écrivains écrivent toujours le même...
UN HOMME DANS LA POCHE
Ses parents morts dans un accident de voiture quelques heures après sa naissance, Louise est recueillie par Paul, le frère jumeau de son...
On ne corrige pas les fautes
En septembre 1981, Carmen Diaz a six ans, son frère Ramon huit. Ils vivent dans le VIe arrondissement de Paris, où ils croisent Damien...
Modern solitude
Un jour, Christophe a lâché prise. Il n’en pouvait plus. La vie le minait, elle lui a explosé au visage. Pourtant il avait tout pour...
Les liens défaits
Ce sont les mots, bien sûr, qui occupent le devant de la scène dans cette autobiographie aux allures de roman : les mots appris à Athènes...
PARIS ATHENES
Une pièce montée a pour toile de fond un mariage à la campagne dans la bourgeoisie de province. Chaque chapitre, centré sur un des...
Une pièce montée
Celle qui ne parle pas a, bien sûr, beaucoup de choses à dire. Des choses gardées secrètes au fond de soi. Des choses qui brûlent à l...
Celle qui ne parle pas
Butin est le récit d’une passion, d’un éblouissement et d’une déchirure. Maud, l’ardente libertine, est partie, et...
Butin
En Inde, c’est une déesse. On l’appelle Amma, la Mère. Aujourd’hui, elle a décidé de mourir, de quitter son corps...
Les derniers jours de la déesse
La Grammaire est une chanson douce est une fantaisie joyeuse. Jeanne, la narratrice, une jeune adolescente, pourraît être la petite soeur d...
La Grammaire est une chanson douce -  Les chevaliers du subjonctif (coffret)
Cela ressemble à une histoire vraie. Ça tombe bien, c'est une histoire vraie. Enfin, à peu près, puisqu'il s'agit d'un roman, le premier...
Bleu de chauffe
Les trains de nuit ont offert à Éric Faye ses premières insomnies heureuses. Moscou, Prague, Split, Sarajevo, Berlin, Pékin? autant de...
MES TRAINS DE NUIT

Pages

Pages