Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

Veilleur dans un centre commercial, il traquait les clients derrière son écran de surveillance. Licencié pour avoir agressé une jeune fille...
L'homme exemplaire
Diplômé d'une école prestigieuse, obsédé de logique et fanatique de l'œuvre de Wittgenstein, Jean-Jacques Carton-Mercier est devenu à...
EXISTENCE
Enfant, Paula évoluait avec ses parents dans un monde merveilleux, un univers transparent et serein où peu de choses échappaient à sa...
Il n'y a pas de secret
« Ce livre est le fruit d’une lassitude extrême. Il est une sorte de guide de ce qu’il ne faut pas faire, de ce qu’il ne...
Un sujet de conversation
" Ce ne sera pas là-haut commence par n?être pas un livre. C?est un livre qui se fait. Il n?y a que cela qui m?intéresse. Ce qui est fait m...
Ce ne sera pas là-haut
Nous sommes en 1938, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Bénédicte Drot, une jeune femme issue de la petite noblesse versaillaise,...
Vieille France
« C'est un journal amoureux. C'est l'histoire des vies, intérieures et extérieures : ma famille, mes pays, mes désirs, les mots. C'est le...
Poupée Bella
« Dans Ivresses du fils je me suis essentiellement attardé sur la sombre et longue relation que j?ai entretenue avec le vin. C?est dire...
Ivresses du fils
« Avant tout il s?agit d?un livre lié à une célébration du vin ouvrier que j?ai connu à travers mon père, des voisins, ou encore un certain...
Un vin de paille
A Villié-Morgon, où il vinifie depuis 1973 un cru d'exception en laissant le temps au gamay noir à jus blanc de devenir du vin, Marcel...
Chez Marcel Lapierre
« Raoul Salvaing (1925-1987), mon père, entama, à l’âge de la retraite, plusieurs cahiers d’écolier, entreprenant tantôt d...
Raoul
George Sand avait eu le projet d?écrire ses mémoires dès 1835-1836, peu après sa rupture avec Alfred de Musset. En fait, elle les commença...
Histoire de ma vie

Pages

Pages