J'ai menti

J'ai menti
J'ai menti
Parution : 
20/09/2006
Collection : 
Essais - Documents
In 1999, Virginie, 14, claims her father raped her. He is condemned to 12 years in prison at the tribunal of Rennes in 2001. A few years later, the young girl admits she lied. This is her true story, the first confession of this kind. Virginie explains the reasons behind her false accusation, how she found herself trapped, locked in the role of the child-victim, incapable of reversing the catastrophic process she had started. Through her testimony, written in the first person, the now 21 year old woman asserts her father’s innocence. Released from the jail where he spent 6 years, he is still considered guilty in the eyes of the law in spite of his daughter’s revelations and he has called for a retrial. A Journalist for Libération, where I hold the post of chief of General Information service, I wrote Virginie’s story because it deals with an issue that is at the heart of our contemporary society: Truthfulness in children’s terms and the failings of a system that too often privileges the accusation over the defense. In the context of today’s justice system, Virginie’s testimony is invaluable.

Brigitte Vital-Durand

Virginie Madeira is 21. She comes from a Portuguese family and has two brothers. She is single, a student, and lives in Nancy. She gained her A levels specialising in health and social studies and would like to train as a school teacher.

Brigitte Vital-Durand, is 48, married and has one child. A journalist for Libération since 1991, she is in charge of judicial inquiries (the Dils affair, the judge Borrel story) and of news items.
She is the author of Crimes de femmes, Flammarion 2004, (in collaboration with Anne-Sophie Martin) and of Domaine privé, First, 1996.

« En 1999, Virginie, quatorze ans, accuse son père de l'avoir violée. Il sera condamné en 2001 à douze ans de prison par la cour d'assises de Reims. Or, quelques années plus tard, la jeune fille avoue avoir menti. Voici son histoire, émouvante et véridique. Pour la première fois, on lit la confession d'un enfant menteur. Virginie explique les raisons de son épouvantable fausse accusation. Elle décrit comment elle s'est retrouvée prise à son propre piège, tétanisée par la catastrophe qu'elle a déclenchée, et comment elle a été enfermée dans le statut d'« enfant-victime », dont personne n'a su la sortir en la faisant revenir en arrière. À travers son témoignage, rédigé à la première personne, la jeune fille, qui a aujourd'hui vingt et un ans, veut innocenter son père. Celui-ci a passé six ans en prison, il vient d'être mis en liberté conditionnelle et demande la révision de son procès. Car, malgré les révélations de sa fille, il est toujours coupable aux yeux de la justice. Journaliste à Libération, chef du service Informations générales, j'ai écrit le récit de Virginie parce qu'il pose toute la problématique de notre époque : la parole de l'enfant et les failles d'un système qui n'accorde trop souvent crédit qu'à l'accusation. Dans le paysage judiciaire contemporain, la démarche de Virginie est exceptionnelle. » .
168 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234059573
Prix : 
20.00 €

L'auteur

Virginie Madeira

Madeira
Virginie Madeira a ving et un ans. Elle est étudiante et célibataire. Issue d'une famille d'origine portugaise, elle a deux frères. Elle a eu son baccalauréat Sciences Médico-Sociales en 2004 et elle souhaite rentrer à l'IUFM pour devenir professeur des écoles

Brigitte Vital-Durand

Brigitte Vital-Durand, quarante-huit ans, née à Lyon, est mariée et a un enfant. Journaliste à Libération depuis 1991, elle est chef du service Informations générales. Elle est l'auteur de Domaine privé (First, 1996) et de Crimes de femmes (Flammarion, 2004).