Les nouveaux dissidents

Les nouveaux dissidents
Les nouveaux dissidents
Parution : 
23/03/2016
Collection : 
Essais - Documents
THE NEW DISSIDENTS

Forty years ago they were all anyone talked about. They made the headlines when they were sent to prison or exchanged halfway across a bridge. Then the Communist camp changed dramatically, and dissidents almost completely disappeared, swept aside by nations and former apparatchiks converted to democracy.
Dissidents have been reappearing all over the place for a few years. Like their predecessors, they refuse to engage in armed conflict and they reject violence. They have no political ambitions: they are individualists. Their aims are primarily ethical. Disgusted by what they see, they simply decide to react. And invent their own forms of action, taking their own risks.  
Michel Eltchaninoff went to meet them, on their home territory. In Teheran, where a young woman who fiercely opposes the enforced wearing of veils shoots a video clip on a rooftop, showing her dancing bare-headed with a  group of boys. In Belarus, where rebels set up reviews and art galleries to survive under the yoke of dictatorship. In India where the Dalai Lama’s successor, the 17th Karmapa, has taken refuge and is trying to give some hope to the fast disappearing Tibetan people.
Whether living under dictatorial regimes or in corrupt states, these individuals create or rediscover original forms of expression. A far cry from the contemporary scourge of extreme-right false dissidents, and from western lethargy, they have decided to do something they can be proud of with their lives.
 
Michel Eltchaninoff has the prestigious agrégation teaching qualification and is a doctor of philosophy. He is editor-in-chief of Philosophie Magazine, and his most notable books are Dostoïevski. Le roman du corps (éditions Jérôme Millon, 2013) and Dans la tête de Vladimir Poutine (Solin /Actes Sud, 2015; 14,000 copies, winner of the Prix de la Revue des deux mondes).
 
Il y a quarante ans, on ne parlait que d’eux. Ils faisaient la une des journaux quand on les mettait en prison ou quand on les échangeait au milieu d’un pont. Et puis le camp communiste a basculé. Ils ont presque totalement disparu de la scène, balayés par les peuples et les anciens apparatchiks reconvertis en démocrates.
Depuis quelques années, les dissidents réapparaissent un peu partout. Comme leurs aînés, ils refusent la lutte armée et rejettent la violence. Ils n’ont pas d’ambition politique : ce sont des individualistes. Leur démarche est d’abord éthique. Ce qu’ils ont sous leurs yeux les révolte et ils décident de réagir, c’est tout. Comment ? En inventant des formes d’actions, à leurs risques et périls.
Michel Eltchaninoff est allé les rencontrer, là où ils vivent. À Téhéran, où une jeune femme qui ne supporte pas l’obligation de porter le voile enregistre un clip sur un toit de la ville et danse tête nue en compagnie de garçons. En Belarus, où des opposants, épuisés d’avoir pris tant de coups, créent des revues et des galeries d’art pour survivre sous la chape de la dictature. En Inde, où le successeur du Dalaï Lama, le 17e karmapa, s’est réfugié et tente de faire espérer le peuple tibétain en voie de disparition.
Qu’ils vivent en régime dictatorial ou dans un État corrompu, ils créent ou redécouvrent des moyens d’expression originaux. Loin des faux dissidents de l’extrême-droite complotiste d’aujourd’hui, loin des lassitudes occidentales, ils décident de faire de leur vie quelque chose dont ils puissent être fiers.
256 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234077393
Prix : 
19.00 €

L'auteur

Michel Eltchaninoff

Eltchaninoff
Michel Eltchaninoff est agrégé et docteur en philosophie.Rédacteur en chef de Philosophie magazine,
il a notamment publié Dostoïevski. Le Roman du corps (Éditions Jérôme Millon, 2013) et ...