MR.NOBODY
MR.NOBODY
Parution : 
06/01/2010
Collection : 
Hors collection littérature française
Scenario, storyboard, continuity script or novel? Mr Nobody is a bit of all. The first book of Jaco Van Dormael, it is the story of the film that he will shoot next year, in English, distributed internationally.
Mr Nobody develops the themes that are at the heart of Jaco Van Dormael’s work. Born in 1972, Nemo Nobody is convinced he is 36 yet he wakes up in 2092, an old man. 120 years old, Nobody is thus the oldest man and the last mortal of a humanity were no-one dies anymore. This does not seem to interest or even trouble him much. His only question is whether he led the right life; whether he was a loving companion to the woman he was meant to love, and had the children he was meant to have. He wants to be sure his was not any of the other possible existences, with any of the other possible women. As a little boy, on the train station’s platform, he once had to choose between his mother or his father as his parents were separating. Nobody is still unsure whether he took the right decision. The film’s premise is based on this essential uncertainty. We follow Nemo Nobody through his adventures, lived or dreamt, to discover, in the last pages of the book, a little girl standing next to a pond: the little girl he never stopped loving.

Filmmaker and scenario writer, Jaco Van Dormael was born in 1957 in Brussels, Belgium. He is the author of two films, Toto le héros (César for best foreign film and Caméra d'or in Cannes in 1991) and Le Huitième jour (joint best actor award in Cannes in 1996) and is, together with the Dardenne brothers, the leading filmmaker of his country, Belgium.
Scénario, storyboard, continuité dialoguée, roman ? Mr Nobody est un peu tout cela à la fois. C’est en vérité le premier livre de Jaco Van Dormael, l’histoire du film qu’il a tourné en langue anglaise avec une distribution internationale brillante. Cinéaste de Toto le héros et du Huitième jour, Jaco Van Dormael est, avec les frères Dardenne, le cinéaste de son pays, la Belgique, le plus reconnu dans le monde. On se souvient du succès de Toto et du triomphe du Huitième jour qui valut à ses deux acteurs, Daniel Auteuil et Pascal Duquenne, un double prix d’interprétation au festival de Cannes.
Mr Nobody reprend les thèmes les plus récurrents de l’œuvre de Jaco Van Dormael.
Nemo Nobody, né en 1972, est persuadé d’avoir toujours trente-six ans alors qu’il se réveille sous les traits d’un vieil homme, et que nous sommes en février 2092. À cent vingt ans, Mr Nobody est à la fois l’homme le plus vieux du monde et le dernier mortel d’une humanité nouvelle où plus personne ne meurt. Cela n’a pas l’air de l’intéresser beaucoup, ni même de le troubler. La seule question qui le taraude et l’obsède aujourd’hui est de savoir s’il a vécu la vie qui était la bonne, aimé la femme qu’il devait aimer, eu les enfants qu’il devait avoir. Et pas les autres, toutes les autres vies, toutes les autres femmes possibles.
Petit garçon, il doit choisir sur un quai de gare dans quelle direction partir, les bras de sa mère ou ceux de son père. À l’instant fatidique ceux-ci se séparent, Nemo Nobody ne connaît toujours pas la bonne réponse. Dès lors toute son histoire et toute l’histoire du film de Jaco Van Dormael repose sur cette indécision terriblement romanesque.
On suivra Nemo Nobody dans toutes ses aventures, vécues ou rêvées, réelles ou fantasmées, pour découvrir dans les dernières pages et les dernières images une petite fille au bord d’un étang qu’il n’a jamais cessé d’aimer.
264 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234063198
Prix : 
21.50 €

L'auteur

Jaco Van Dormael

Van Dormael
Réalisateur et scénariste, Jaco Van Dormael est né en 1957 à Ixelles, en Belgique. Il a réalisé deux films, Toto le héros (César du meilleur film étranger et Caméra d'or à Cannes en 1991) et Le Huitième jour (double prix d'interprétation masculine à Cannes en 1996).
La couleur de l'air a changé
Sur tes cils fond la neige
Même pas moi
Mes maisons d'écrivains
Pour lui
Le cahier de recettes
L'albatros
La mer monte
À la conquête du sommeil
Avec ou sans couronne