LA DOUCEUR DES HOMMES

LA DOUCEUR DES HOMMES
LA DOUCEUR DES HOMMES
Parution : 
02/03/2005
Collection : 
La Bleue

Rights sold to: Germany (Blanvalet), Italy (Corbaccio), Korea (Prume), The Netherlands (De Geus)

Before she dies, the free spirited Fosca embarks on one last trip to Venice with her elective grand-daughter Constance. There is apparently little in common between the adventurous older woman and her careful, well behaved young companion. Yet a deep friendship binds them together and in the course of the journey Fosca entertains Constance with an open hearted account of her life. She recalls her childhood as a rich heiress, and all the men, lovers and husbands, who passed through her life… After Fosca’s death, Constance inherits her mysterious black book-note, and discovers a new facet of her friend’s personality. She also realises that she herself holds the answers to many questions.

Simonetta Greggio is Italian. She has lived in France for twenty years. She is forty and La Douceur des Hommes is her first novel.

« Toute ma vie, j’ai aimé, bu, mangé, fumé, ri, dormi, lu. De l’avoir si bien fait, on m’a blâmée de l’avoir trop fait. Je me suis bagarrée avec les hommes pendant plus de soixante ans. Je les ai aimés, épousés, maudits, délaissés. Je les ai adorés et détestés, mais jamais je n’ai pu m’en passer… La chaleur des hommes, qui m’a si bien enveloppée, ne fait que me rendre plus odieux ce grand froid qui avance. Il n’y a pas de bras assez puissants pour m’en préserver, dans la nuit qui vient. » Voici les derniers mots que Fosca laisse à sa petite-fille de cœur, Constance, dans une lettre testamentaire. À l’heure des derniers adieux, Constance se remémore les instants partagés avec cette femme délicieuse rencontrée par hasard à Venise trois ans auparavant. Quelques jours plus tôt, elles ont accompli un ultime voyage, une sorte de pèlerinage, de Paris à la cité des doges, au volant d’une Rolls. Entre la vieille femme indigne et la jeune femme sage et solitaire s’est tissée une amitié tendre et complice. D’hôtels fastueux en restaurants luxueux, de confidences en fous rires, chaque instant se savoure un verre de vin à la main. Tout au long du parcours, Fosca s’ouvre à cœur ouvert et évoque sans pudeur ni nostalgie son enfance, sa vie de riche héritière, ses amours, les hommes qui ont traversé sa vie, maris et amants… elle n’a rien oublié de la douceur de leur peau ou de la violence de leur regard. Se dessine alors le portrait d’une femme libre que l’amour a initiée au monde et qui farde élégamment les drames de sa vie. Au fil des souvenirs, la santé de Fosca décline, et le voyage se teinte d’amertume, jusqu’à la fin annoncée. À son retour, Constance découvre dans les affaires de sa « grand-mère » des lettres, des photos, un livre de recettes de cuisine, mais surtout un mystérieux carnet noir qui lui révèle une Fosca méconnue. Elle comprend que celle-ci lui a légué quelque chose de précieux. Et que toutes les réponses se trouvent en elle.
180 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234057487
Prix : 
19.50 €

L'auteur

Simonetta Greggio

Greggio
Née à Padoue en Italie, Simonetta Greggio est notamment l’auteur, chez Stock, de La Douceur des hommes, Dolce Vita 1959-1979L’Homme qui aimait ma femme et Les Nouveaux Monstres...