La Capitale déchue

La Capitale déchue
La Capitale déchue
Parution : 
10/03/2004
Collection : 
La cosmopolite
Zhuang Zhidie, écrivain quadragénaire renommé, omet de lire avant impression un papier le concernant dans la Revue de Xijing, en fait un tissu de ragots sur sa vie amoureuse, mettant en cause la fille d?un membre influent du Parti. S?estimant diffamée par l?article, celle-ci intente un procès au journal. Ce roman foisonnant relate la chute de Zhuang Zhidie en même temps que la décadence d?une civilisation. Il décrit une société corrompue, des personnages veules et ambitieux, trafiquants en tout genre. Intellectuels, fonctionnaires, artistes, parvenus, gens du peuple parcourent cet ouvrage politiquement incorrect ponctué de prouesses érotiques autocensurées par l?auteur de façon ironique. Beuveries, scènes de ménage, scandales, séquestrations, mariages forcés dressent le tableau d?une Chine chaotique bouleversée par son entrée dans l?ère capitaliste. Publié en Chine en 1993, interdit quelques mois après sa parution comme « publication vulgaire et obscène qui nuit à la jeunesse sur les plans physiques et mentaux », La Capitale déchue est en réalité une fresque sociale au ton acerbe et pathétique parfois proche d?un Milan Kundera. Réalisme cru et scènes cocasses, plaisirs libertins et dérision : près de 900 pages d?intrigues pimentées et de destins cruels.
896 pages
Format :
110 x 178 mm
EAN : 
9782234056442
Prix : 
13.00 €

L'auteur

Jia Pingwa

Jia Pingwa est né en 1952. Comme beaucoup d’étudiants chinois, il a été contraint par la révolution culturelle d’interrompre ses études. Entré en 1972 à l’université de Xian, il s’est rapidement imposé...
Portée-la-lumière
Le Porteur de jeunes mariées
La Capitale déchue
Wuhan, ville close
Aria
Un mariage en dix actes
L'été des oranges amères
Quatre amours
Meurtres à Atlanta
Le charlatan
Le petit-fils
Je crois que tu me plais
Dix-neuf femmes, les Syriennes racontent
L'ami
Sainte Rita
Cape May
Sans jamais atteindre le sommet
Invisibles
Les îles aux pins
Christa T.
Tout ce qui nous submerge
Trouble