La ville sans enseignes

La ville sans enseignes
La ville sans enseignes
Parution : 
03/03/1999
Collection : 
La cosmopolite
Avec ses amis, Gjon, un jeune professeur, crée de toutes pièces un faux parchemin censé prouver que le texte fondateur de la littérature albanaise n'est pas de nature religieuse mais bien laïque, voire révolutionnaire, puisqu'on y discerne une forme primitive du concept de la lutte des classes... En fait, il s'agit là, entre autres, d'une satire du stalinisme et l'on comprend que des extraits de ce texte (où l'on croise des jeunes filles vénales et de jeunes intellectuels médiocres qui sévissent dans une ville de province où se morfond le commun des mortels dans un univers aux antipodes de la littérature socialiste), publiés en 1959 au retour de l'auteur en Albanie ( il avait alors vingt-trois ans) sous le titre Le Tour des cafés, aient été tout aussitôt interdits. Kadaré garda donc dans ses tiroirs ce premier roman qui y resta pendant quarante ans et qui est publié ici tel qu'il fut rédigé à Moscou où l'écrivain faisait ses études.
Né en 1936 à Girokastra, dans le sud de l'Albanie - qu'il évoque dans ce livre -, Ismail Kadaré a connu d'emblée un succès international avec Le Général de l'armée morte publié en 1963. Ses oeuvres complètes sont en cours de publication aux Editions Fayard.
153 pages
Format :
110 x 180 mm
EAN : 
9782234050976
Prix : 
7.75 €

L'auteur

Je crois que tu me plais
Dix-neuf femmes, les Syriennes racontent
L'ami
Sainte Rita
Cape May
Sans jamais atteindre le sommet
Invisibles
Les îles aux pins
Christa T.
Tout ce qui nous submerge
Trouble
Portée-la-lumière
Pièges et embûches
La marcheuse
Le Mars Club
Un mariage anglais
Être en vie
Une forêt de laine et d'acier
Le Roi Lear des steppes
La quatrième dimension
Keila la Rouge
Un autre Brooklyn