Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

Marie-Thérèse a donné son prénom à la période la plus éblouissante, la plus joyeuse et la...
Sa vie pour Picasso
Venise la belle, Venise la superlative, ses accumulations de palais, de places, de canaux, d’églises et de raffinements divers...
Le naufrage de Venise
En vous promenant dans Marrakech, vous croiserez peut-être le jeune Kamal, meilleur guide de la place Jemaa el Fna. Il possède...
Mon frère fantôme
« Rosette, Claire, Claude. Mon arrière-grand-mère, ma grand-mère, ma tante. Toutes trois descendent des barons...
Trois Alexandrines
Louise hérite d’une maison de famille qu’elle ne peut pas garder. Ici, elle a ri, joué, aimé, plong...
Nue propriété
Il a cartographié les Balkans, est parti chercher la source du Nil en 1860, a été légèrement diplomate...
Alias Lejean
« En attendant le grand voyage que nous ne manquerions pas d’accomplir après nos études, nous menions la vie...
L'ami des beaux jours
Edmonde, la jeune effrontée née sous une bonne étoile, délivrée de la 5e division blindée du G...
Edmonde, l'envolée
1953. Sous le pseudonyme de Ka-Tzetnik 135633, Yehiel Dinur, survivant d’Auschwitz, publie House of Dolls qui le rendra mondialement...
Les poupées
Olympe, mauvaise graine a tout du conte. Un univers onirique, fantaisiste, noir, qui trouve l’éclaircie. Des personnages tr...
Olympe, mauvaise graine
De Charles Lindbergh (1902-1974), on connaît l’exploit aérien, les 33 heures d’audace qui lui ont permis de relier...
Le mystère Lindbergh
Tahiti est un paradis soumis à des cyclones soufflant parfois à plus de 200 km/h. Et tout le monde en a peur : peur des...
Passage du cyclone

Pages

Pages