Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

De Charles Lindbergh (1902-1974), on connaît l’exploit aérien, les 33 heures d’audace qui lui ont permis de relier...
Le mystère Lindbergh
Tahiti est un paradis soumis à des cyclones soufflant parfois à plus de 200 km/h. Et tout le monde en a peur : peur des...
Passage du cyclone
« Pourtant, tu savais à quel point il m’avait été difficile de devenir candidat à la Mairie de...
Et soudain tout s'éteint
« Si être une femme ne signifie pas être enceinte, être enceinte m’a rappelé que j’étais...
Une vie possible
« L’un et l’autre rappelaient aux oublieux ce que le XX e siècle avait de fascinant et de monstrueux. Aller...
De personne je ne fus le contemporain
À l’heure où revient le débat sur l’identité, avec des opinons opposées de plus en en plus...
Les Mots immigrés
« Pendant que nous buvons le vin blanc acidulé des vignobles de Nashik, je récite ces deux vers du poète et...
Dans la tanière du tigre
« Si je survis deux ans, je serai là pour ta première rentrée des classes. En allant jusqu’à cinq,...
Les écrits restent alors je resterai
Nous sommes le 5 novembre 2019 et je m’apprête à passer la nuit seul dans la Grande Galerie de l’Évolution...
L'Arche Titanic
« Les mots m’étranglent. J’ai mal : tête, ventre, tout le temps. Je suis un calvaire de treize ans, un m...
Presque le silence
« Ce livre est né de mon amitié pour les sirènes : pour les filles de Lilith et non d’È ve qui...
Une adolescente
Le récit d’une immense histoire d’amour, celle d’une adolescente qui découvre New York, celle d’une...
Le temps d'une éclipse

Pages

Pages