Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

Julien et Camille sont faits pour s'entendre. Fascinés par la littérature du XVIIIe siècle, élèves brillants, orgueilleux, cyniques et...
NOUS SOMMES CRUELS
1612. La France se remet à peine des guerres de religion. René Descartes, alors étudiant à Rennes, se rend à une fête dans un château près...
Les ombres de la Place Royale
Paule est morte et son amant inconsolable pleure leur histoire de bistro en bistro. Ne lui restent de sa belle Flamande que trois lettres...
MEUSE L OUBLI
Le narrateur est un jeune veuf qui vit seul avec sa petite fille de vingt et un mois. Psychologue dans un hôpital, son rôle est d?annoncer...
J  ABANDONNE
Les enfants aujourd'hui ne s'en laissent pas conter, mais ce sont néanmoins des enfants, avec leurs angoisses, leur naïveté, leurs...
Le monde sans les enfants et autres histoires
Après Ma Ligne 13 et Ça va mal finir , Pierre-Louis Basse publie Ma chambre au Triangle d'or , dernier volet d'une trilogie sociale...
Ma chambre au Triangle d'or
Le dimanche 8 janvier 2006, Isabelle Autissier et Erik Orsenna quittent Ushuaia. Direction : le grand Sud. Isabelle vient de faire l'...
SALUT AU GRAND SUD
Nous sommes en 1937, à Amsterdam, où se sont réfugiés les Tabor, une famille de Juifs berlinois, après l'arrivée des nazis au pouvoir. Léo...
LES TABOR
Dans la forêt de Retz, le passage à niveau 515 n'a ni barrière ni feu. Cette nuit-là, quand Manon Gerberoy traverse la voie ferrée, elle ne...
LE PASSAGE A NIVEAU
Où est le peuple français aujourd’hui, qu’est devenue la notion même de peuple ? Y a-t-il encore une communauté suffisante de...
Supplément au roman national
Vincent roule à vive allure sur l’autoroute. Il va à la rencontre de celle qu’il a aimée, Geneviève, qui se meurt. Sur la route...
PUISQUE RIEN NE DURE
Ils habitent Gennevilliers, Asnières ou Nanterre. Ils ont 23, 39 ou 56 ans. Adolescent en souffrance, caissière, érémiste, barman, chômeur...
Réussir sa vie

Pages

Pages