Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

Lorsque Béatrice a négligemment quitté Édouard cinq ans plus tôt, il a été vite remplacé. Il faut dire que ce garçon, bien que séduisant,...
LE LIT DEFAIT
Isabelle sort d’une histoire où l’amour était programmé et inéluctable, mais à laquelle, contre toute attente, elle a mis un...
Déboutonnage
« Parce que je sais que l’on désire comme l’on a été désiré, j’ai dressé la liste des hommes, des femmes, des images, des...
NOS BAISERS SONT DES ADIEUX
Moon a choisi la rue parce qu’elle a décidé d’être « elle-même dans ce monde où les gens sont devenus des autres ». Elle ne...
D OU JE SUIS JE VOIS LA LUNE
Marcel Tous a rendez-vous au bureau 44, dans la tour d’une société d’assurances multirisque. Il doit y récupérer des clés. Il a...
QUAND LE MAL EST FAIT
Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d’un pont. Un train surgit. L’une saute, l’autre pas. C'est Alice qui a...
L ARDOISE MAGIQUE
Il faudrait ne rien savoir de ce livre avant de l’ouvrir, de s’y plonger, de s’immerger dans son millier de pages. Tout...
C'est encore moi qui vous écris
Rien. Pas une thalasso ou encore moins un casino ne poussera sur les terres des Buzzati. Dante Buzzati ne se laissera pas flouer. Cette...
ESPRIT CHIEN
« Que deviennent les personnages une fois que le livre est refermé ? Resteront-ils au pays ? Seront-ils vraiment heureux ? Et surtout : qui...
De fils à fils
C’est en passant devant un kiosque à journaux du boulevard Pierre-Seymard, à Nice, qu’Ondine apprend le suicide de sa mère, la...
FOURRURE
Presque un Français sur deux pense pouvoir « devenir un jour sans-abri », selon un sondage BVA réalisé en novembre 2007. Mais d’où...
LAZARE EST DE RETOUR
Une photo montre un jeune garçon : il est souriant et très beau ; la vie l’épargne encore. Le document n’est pas récent. La s...
Un jeune garçon

Pages

Pages