Littérature française

« Au moment de rejoindre la maison Stock, et quittant une autre belle maison de littérature, j’ai pensé : quelle en est la couleur, quel en est le visage ? Et c’est bien sûr la Bleue qui m’est apparue, avec sa sobriété, son élégance, et le choix fait uniquement en France d’une seule couleur pour désigner toute une famille d’auteurs. Et quelle famille ! Des voyageurs, des sédentaires, des imaginatifs, de l’autofiction, du réalisme, de la brutalité, de la douceur, des hommes, des femmes.
Tout un mélange qui a donné une partie importante du paysage littéraire français d’aujourd’hui.
Jean-Marc Roberts disait qu’il aimait publier des gens différents, des auteurs qui ne sont pas tous les mêmes. Il avait mille fois raison. Sous la Bleue, ce sont des voix multiples. Je pense que c’est important d’entendre une voix singulière, une différence, un propos venu d’ailleurs (de n’importe quel endroit, de l’Afrique à l’Asie, du Nord au Sud), une vision du monde. C’est rare, c’est précieux. Notre métier consiste à aider cette diversité.
Quand je lis un manuscrit, qu’il s’impose à moi, c’est aussi cette voix que j’entends. J’oublie tout, parfois le bruit du monde s’assourdit. La lecture est une activité asociale, un « vice impuni ». Puis, seulement après, l’éditeur revient, il pense commerce, promotion, succès, et je me dis, allons-y. Et puis on le passe à d’autres, à une équipe, à des libraires, à des lecteurs, on le partage, on le soutient, et si on réussit, cette voix est devenue un concert. Une harmonie. J’espère de tout cœur partager bientôt ces moments avec vous. »

Manuel Carcassonne

Prix littéraires

Sur un paysage de neige indéfini se détache la forme sombre, presque abstraite, du manoir d’Überwintern. Manoir labyrinthique dans...
Curiosité
L’intrigue se fonde sur des événements réels. Elle commence à l’automne 2004 et s’achève au printemps 2005. Pascal est...
Principe de précaution
Arrivée depuis peu à Marq-en-Baroeul dans le Nord de la France, Ruth Chaï-Seckl s’ennuie. Ses élèves de primaire, qu’elle tente...
Le film
À la prison d’Étry, jour du printemps, c’est la mutinerie chez les jeunes détenus de l’unité 221. Au début, il s’...
Le ciel sur la tête
Peut-être que s’il n’avait pas revu la maison de son enfance, un soir par hasard, à l’aube de ses soixante ans, Paul...
LA MAISON
Ce livre est le journal intime tenu par l’auteur (1909-1987) depuis l’arrestation par la Gestapo de son mari, résistant juif,...
Ceux qui ne dormaient pas
Il a beau être cinéaste et non pas acteur ni humoriste, le narrateur du Jour et l’heure ressemble à Guy Bedos comme deux gouttes de...
Le jour et l'heure
Si ça ne tenait qu’à lui, M. Grinberg garderait toute la journée le nez fourré dans ses notes et ses journaux. Le monde l’...
Un bonheur insoupçonnable
«Mon papa était docteur. Il soignait les gens, des gens pas riches, qui souvent ne le payaient pas, mais ils lui offraient un verre en...
IL A JAMAIS TUE PERSONNE MON PAPA NED
Le ciel était fini, la terre était finie, les animaux étaient finis, l’homme était fini. Dieu pensa qu’il était fini aussi, et...
LE CV DE DIEU
Il est minuit. L’heure des vérités. L’heure que «Lui» et «Elle» ont choisie pour régler leurs comptes. Si ce règlement de...
PARLE-MOI D'AMOUR
« Point de côté : douleur aiguë apparaissant sur le côté du corps, dont les causes exactes ne sont pas encore connues à ce jour. On a tout...
Point de côté

Pages

Pages