Violette Leduc

Violette Leduc
Violette Leduc
Parution : 
23/10/2013
Collection : 
Essais - Documents
“Twenty years after the death of Violette Leduc (1907-1972), I wrote a book in the collection edited by J-M-G. Le Clézio and his wife Jemia, a homage to this writer whose work had a decisive effect on me. The principle of this short-lived collection was to publish texts that were not only portraits but also private confidences. So this was not a biography, but a very personal account of my relationship with Violette Leduc’s work. I describe how she influenced my personal life as well as my life as a reader and writer. I met Martin Provost when he was in pre-production for his film Séraphine, and I told him Violette Leduc was a great admirer of that self-taught mystic artist. Martin then started reading Violette Leduc and was so bowled over by her talent and personality that he decided to devote a film to her, and asked me to help write the screenplay. This film covers Violette’s life from 1942 to 1958, from the time when she wrote her first book to when she started writing La Bâtarde (The Bastard Girl) and had a taste of success.”

 

René de Ceccatty has written some thirty novels (L’Accompagnement, Aimer, Une fin, L’Hôte invisible, Raphaël et Raphaël), essays (Noir souci) and biographies (Pasolini, Callas, Moravia). In March 2013 he published Un renoncement about Greta Garbo. He is an editor for Le Seuil and a translator of Italian and Japanese. He also writes for the stage (frequently co-writing with Alfredo Arias) and screen. He co-wrote the screenplay for Martin Provost’s film Violette.

« Vingt ans après la mort de Violette Leduc (1907-1972), j’écrivais, pour la collection que dirigeaient J-M-G. Le Clézio et sa femme Jemia, et qu’animait Philippe Rey, un hommage à cet écrivain dont la découverte a été déterminante pour moi. Le principe de cette collection éphémère était de proposer un texte qui soit à la fois un portrait et une confidence intime. Il ne s’agit donc pas d’une biographie, mais du récit très personnel de mon rapport avec l’oeuvre de Violette Leduc. J’y raconte l’influence qu’elle exerça sur ma vie personnelle et ma vie de lecteur et d’écrivain. J’y analyse ses livres, en les comparant à d’autres oeuvres qui ont également compté pour moi (Marguerite Duras, Jean Genet, Tony Duvert, Julien Green, Pasolini entre autres).
Lorsque Martin Provost préparait son film Séraphine, je fis sa rencontre et lui appris que Violette Leduc était une grande admiratrice de cette artiste autodidacte et mystique. Martin se mit à lire Violette Leduc et, complètement conquis par son talent et sa personnalité, il décida de lui consacrer un film, en me demandant mon aide pour l’écriture du scénario, avec son ami Marc Abdelnour.
Ce film que j’ai co-écrit évoque donc la vie de Violette entre 1942 et 1958, c’est-à-dire entre le moment où elle écrit son premier livre et celui où elle commence la rédaction de La Bâtarde et va donc connaître le succès. » R. de C.

320 pages
Format :
135 x 215 mm
EAN : 
9782234075627
Prix : 
19.00 €

L'auteur

René de Ceccaty

René de Ceccatty est l’auteur d’une trentaine de romans (L’Accompagnement, Aimer, Une fin, L’Hôte invisible, Raphaël et Raphaël), essais (Noir souci) et biographies (Pasolini, Callas, Moravia),...